NOTE DE CONJONCTURE 2ND SEMESTRE 2019

PATRIMOINE ET GESTION

Suite à la forte baisse de tous les marchés actions mondiaux sur le dernier trimestre 2018, due essentiellement aux craintes d’une entrée en récession de l’économie mondiale, ceux-ci ont surpris tout le monde s’octroyant un fort rebond dès les premiers mois de l’année 2019.

La bonne tenue ou non des marchés résulte d’une alchimie complexe où se mêlent des logiques économiques, politiques et psychologiques. A notre sens, affirmer sans hésitation la venue prochaine d’un krach boursier se révèle hasardeux et d’ailleurs ceux qui se sont prêtés à ce jeu depuis 2010 ont été démentis par les faits.

A bien des égards, les semaines passées ont été riches en événements, avec en point d’orgue le G20. Les investisseurs sur les marchés financiers sont clairement focalisés sur la guerre commerciale sino- américaine. Depuis des semaines, ils sont régulièrement secoués au moindre accord ou désaccord des deux grandes puissances économiques. Donald Trump vient d’ouvrir sa campagne pour la présidentielle de 2020 par un premier meeting où il n’a pas manqué d’utiliser son arme favorite, Twitter, pour attaquer Mario Draghi, accusé d’être « injuste » envers les Etats-Unis et d’avoir tenté d’affaiblir l’euro au détriment du billet vert en envisageant de baisser les taux. Comme à l’accoutumée, le président américain a également visé les démocrates et les médias, accusés de répandre des « fake news » en permanence. La principale crainte réside dans l’impact que cette guerre commerciale aurait sur les échanges internationaux et en conséquence sur la santé des entreprises exportatrices. Au niveau géopolitique, l’éventualité d’un conflit ouvert entre l’Iran et les Etats-Unis devient de plus en plus crédible, et s’ajoute aux incertitudes globales.

En 2019, ces questions politiques et géopolitiques n’ont pour le moment eu que peu d’échos malgré leur impact potentiel sur les marchés. L’Union européenne dans tout çà, est, elle aussi, une victime collatérale possible de cette guerre commerciale et reste en proie aux décisions prises et à la poursuite de la volatilité.

Toutefois, à notre sens, ce sont les politiques monétaires qui sont au cœur des préoccupations des investisseurs et qui, selon nous, continueront de venir au soutien de la croissance économique mondiale.

Rappelons l’esprit de ces politiques monétaires conduites par la FED, la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Banque du Japon (BOJ) : faciliter l’accès au crédit et donc la croissance. Baisse des taux d’intérêts courts, intervention sur les taux longs, financement à moyen terme des banques sont autant d’instruments qui ont stimulé la reprise du crédit bancaire et le financement des entreprises par le marché. Tout cela est très bon pour les économies et pour les entreprises.

Pour approfondir cliquez sur le lien ci-dessous :

Note de conjoncture 07 2019

Merci de remplir le formulaire ci-dessous

Pour toute demande d'informations


Bureau de Dijon

12 rue Jean Renaud
21000 DIJON

Vos contacts :
Arnaud CARON

Tel. 03 80 53 96 16
Email : dijon@cpgestion.com

CPGESTION

Bureau de Lyon

11 rue du Président Carnot
69002 LYON

Vos contacts :
Benjamin CHRIST

Tel. 04 37 57 37 09
Email : lyon@cpgestion.com

CPGESTION

Bureau de Paris

118 rue de la Boétie
75008 Paris

Vos contacts :
Arnaud LALLEMAND

Tel. 01 53 23 03 06
Email : lallemand@cpgestion.com

CPGESTION

Conformément à la loi Informatique et libertés n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’opposition, d’accès et de rectification des données vous concernant. Pour cela il vous suffit de nous le signifier par mail.